Les fondateurs de

La business story de Vincent Justin et Charles Lottmann, fondateurs du concept « Nous, anti-gaspi »

De Paris à Rennes

Ils ont conçu un magasin pas comme les autres pour réduire le gaspillage alimentaire. C’est en Bretagne, à côté de Rennes, que les Parisiens Vincent Justin et Charles Lottmann ont tenu à débuter l’aventure.

3 questions à…. Vincent & Charles

Votre concept s’appelle « Nous, anti-gaspi ». Pourquoi avoir choisi ce nom?

Parce que dans la lutte contre le gaspillage, nous jouons collectif : nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir consommer autrement. Le magasin que nous avons ouvert à Melesse propose à tous,  producteurs comme consommateurs, d’être acteurs du changement. Le principe est simple : nous achetons  les invendus des acteurs de l’alimentaire en amont des distributeurs, et nous les revendons. D’un côté des industriels, producteurs, grossistes, transporteurs qui valorisent à un prix juste des produits qui auraient été jetés, alors qu’ils sont consommables. De l’autre côté des clients qui achètent des produits de qualité (légumes, conserves, boissons, viandes, plats préparés, surgelés…) à des prix inférieurs de 20 à 30 %  aux prix habituels, avec en prime la satisfaction de consommer responsable.

"Nous anti gaspi" à Rennes

Pourquoi avez-vous choisi d’ouvrir votre premier magasin à Melesse, près de Rennes?

D’abord parce que le territoire est engagé dans une démarche « Zéro déchets » qui nous parle, et que les consommateurs de la région sont sensibles aux enjeux du développement durable. Ensuite parce que la Bretagne est la 1ère région agro-alimentaire de France et que nous tenions à nous installer au plus près des producteurs et des fabricants pour favoriser les circuits courts. De la PME au petit maraîcher, le tissu breton est extrêmement dense. Vous savez ce qui nous réjouit le plus depuis notre installation ? C’est d’avoir été contactés par un tas de tout petits producteurs locaux qui n’étaient pas sur nos écrans, et qui nous ont proposé leurs invendus, de toutes petites quantités de produits uniques (brochettes, fromages, légumes…). Nous sommes heureux de proposer une solution à ces gens qui sortent souvent des cahiers des charges des industriels et des grandes surfaces.

Magasin "Nous, anti-gaspi"

C’EST QUOI L’AVENIR DE « NOUS, ANTI-GASPI » ?

Nous travaillons sur l’ouverture d’autres magasins. Si on veut avoir un réel impact sur la réduction du gaspillage et apporter un soutien fort aux producteurs, il faut d’avantage de magasins. Les prochaines ouvertures sont prévues dans la région. A notre arrivée, nous avons reçu un bon accueil des élus, des organismes qui financent l’entreprenariat. Le bassin rennais est dynamique, c’est motivant. Le revers de la médaille, c’est l’attractivité qu’il exerce sur les porteurs de projets, et qui peut compliquer la recherche d’un local ou d’un terrain où s’installer, à un prix correct. On finit par trouver. La preuve…

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email