Citédia Pépinières - Le Biopôle

Rennes, « un territoire accueillant et riche de sociétés biotech »

Insight BioSolutions (IBS) va se développer au cœur de la pépinière de Citédia « Le Biopôle ».

Rennes compte une nouvelle-née dans le domaine des biotechnologies : créée en mars dernier, Insight Biosolutions (IBS) s’est installée à la même date dans la pépinière Le Biopôle. L’entreprise évalue la sécurité et la toxicité des ingrédients et molécules de nos futurs médicaments et cosmétiques via des solutions numériques.

Spécialistes des biotechnologies et de la bio-informatique, ses 4 cofondateurs développent des solutions innovantes qui les démarquent de leurs concurrents : « elles  intègrent plusieurs bases de données in silico et in vitro pour augmenter la spécificité de la prédiction », explique Jean-Bernard, président d’IBS. « Utilisées en phase précoce, elles permettent de prédire avec précision le risque de toxicité des molécules, de diminuer par là-même les échecs avant leur mise sur le marché, de réduire les coûts. Imaginez une sorte de nutri-score qui indique si une molécule est peu, moyennement ou très toxique : c’est ce qu’on va proposer à nos clients dès la fin de cette année*. Ils gagneront en sécurité et en temps, puisqu’on peut tester beaucoup de molécules en un temps réduit. On estime que le recours à nos solutions numériques diminuera de 30 % le coût de développement d’un produit. »

Une alternative à l’expérimentation animale

Les solutions d’Insight BioSolutions sont également des méthodes substitutives à l’expérimentation sur les animaux, ou permettent de la réduire lorsqu’elle est encore nécessaire. Interdite depuis 2013 en Europe pour les produits cosmétiques, cette expérimentation pose des problèmes éthiques, et est de moins en moins acceptée par l’opinion publique. « On ne sait pas, pour l’instant, se passer totalement de l’évaluation sur l’animal pour les médicaments » poursuit Jean-Bernard. « L’objectif affiché est d’y arriver un jour. L’utilisation de solutions informatiques remplace cette expérimentation animale, ou aide à réduire le nombre d’animaux utilisés. » 

Changement des réglementations, exigence de sécurité, bien-être animal… ça bouge en Europe, aux USA et en Asie, où le recours aux biotechnologies ou à la bio-informatique devient la norme. « Ce marché aujourd’hui mature a un fort potentiel », se réjouit le cofondateur. « C’est le bon moment pour lancer nos solutions. » Outre l’industrie pharmaceutique et cosmétique, IBS proposera ses solutions numériques et des services aux startups biotech, aux PME, aux prestataires de service de ces dernières.

Rennes, l’accélérateur

Arrivés il y a des années dans la capitale bretonne pour des raisons professionnelles, les 4 fondateurs n’ont pas hésité à y créer leur propre entreprise, sur « un territoire accueillant et riche de sociétés biotech. » Soutenus par la région Bretagne, accompagnés par le Poool, ils racontent : « nous avons pu bénéficier du programme StartMeUp pour accélérer notre idée et la concrétiser. Grâce au Poool, toujours, nous avons pu intégrer le Biopôle et disposer de bureaux et d’un laboratoire. Nous avons accès à des formations, à des prestations juridiques, comptables ou de propriété intellectuelle, au réseau de partenaires de la structure. L’équipe est à nos côtés pour le montage de nos dossiers de demande de financement. » IBS a intégré l’incubateur Emergys Bretagne en avril 2021. Des partenariats scientifiques se mettent en place, à Rennes pour développer la partie Intelligence Artificielle des solutions d’IBS, à Paris pour la partie modeling moléculaire ainsi qu’au niveau international. « Nos solutions seront comme un passeport sécurité  pour les cosmétiques et les médicaments du futur. »

* commercialisation fin 2021 pour l’industrie cosmétique, mi-2022 pour l’industrie pharmaceutique

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email