Arnaud Le Mérour CMO Rennes School of Business

« Rennes est devenue une ville ouverte et cosmopolite »

Quitter Paris pour Rennes : Arnaud, Directeur Marque, Marketing et Communication, a franchi le pas.

Arnaud Le Mérour, Directeur Marque, Marketing et Communication de Rennes School of Business, a pris ses fonctions à Rennes en mars 2019. Plutôt qu’un projet, c’est une opportunité qui l’a poussé à quitter Paris, la ville dans laquelle il travaillait depuis toujours. Etudiant à Rennes dans sa jeunesse, il a retrouvé une capitale bretonne « transformée » et plus ouverte et vivante qu’avant. Prise de poste, intégration, logement, vie rennaise… Il nous raconte son expérience.

Parlez-nous de votre parcours avant votre arrivée à Rennes…

J’ai 48 ans, je suis né à Morlaix (29). J’ai vécu à Rennes en tant qu’étudiant entre 1991 et 1995, il y a plus de 25 ans ! J’ai ensuite démarré ma vie professionnelle à Paris comme beaucoup de jeunes diplômés, et j’ai également travaillé à l’étranger. J’ai fait carrière dans diverses entreprises, dans le secteur du digital et des médias. J’ai également monté une startup avec des associés américains et français en 2013 avant de prendre ce nouveau poste.

Pourquoi avoir choisi de venir travailler ici ?

Je ne cherchais pas à quitter Paris ou à quitter absolument l’Ile-de-France, ni à revenir en Bretagne. En tous cas, pas avant ma retraite (sourire). Une chasseuse de tête m’a parlé du poste à la direction de la communication et du marketing d’une école internationale de l’enseignement supérieur à Rennes et je me suis dit « pourquoi pas ? ». C’est d’abord le poste qui a suscité mon intérêt, et ma curiosité à découvrir de nouveaux secteurs. Puis, les conditions sur place ainsi que la (re)découverte de Rennes m’ont poussé à concrétiser ce projet.

Parmi les atouts de la capitale bretonne, lesquels ont influencé votre décision ?

Le fait que Rennes soit aujourd’hui à 1h25 de Paris en TGV a été un argument de poids dans mon choix. Je savais que j’allais être amené à faire des allers-retours entre la capitale et Rennes car mes enfants vivent à Paris. Cette accessibilité rendait donc ce projet possible.

Les entretiens de recrutement se sont déroulés avec fluidité, le projet présenté était fabuleux et j’ai eu un très bon feeling avec les personnes rencontrées et la capitale bretonne. Je m’y suis tout de suite senti bien alors que je n’étais pas, ou quasiment pas, retourné sur Rennes depuis 25 ans.

Durant les premières semaines, en me promenant, j’ai eu de bons souvenirs de cette époque, de nombreux flashs dans les rues. Aujourd’hui, je me sens bien dans les deux villes, à Rennes comme à Paris. Pour les Rennais je suis un peu parisien. Pour les Parisiens, je suis plutôt rennais. Mais dans tous les cas, je n’ai aucun regret d’avoir emménagé ici ni aucune nostalgie de la ville de mes 20 ans.

En quoi la ville de Rennes a changé selon vous ? Qu’a-t-elle de plus ?

La ville est très agréable et son centre-ville en particulier. Dans mon souvenir des années 90, les lieux d’activités étaient très concentrés à certains endroits, alors qu’aujourd’hui, ils se sont démultipliés au sein de la métropole et de nouveaux lieux se sont créés.

Par ailleurs, Rennes n’était pas aussi ouverte et animée qu’aujourd’hui. Les terrasses se sont multipliées et elles sont fréquentées par tous types de personnes, de tout âge, pas seulement par des étudiants mais aussi par des familles. Le printemps et l’été à Rennes sont très agréables… hors période Covid-19 bien sûr. De nombreux touristes visitent la ville, ce qui n’était pas autant le cas il y a 25 ans. Tout cela rend la ville très agréable, et c’est sans compter son architecture et son patrimoine culturel. J’ai apprécié la rénovation de la salle de La Cité que je fréquentais à l’époque de mes 20 ans.

On voit aujourd’hui les effets de toutes les campagnes de communication qui ont été menées. Il y a un vrai changement de perception de la ville, qui s’exporte et est désormais connue non seulement en France, mais aussi à l’international. Tous les acteurs de la métropole portent avec fierté les couleurs de Rennes, dans tous les secteurs et au premier plan, du Stade Rennais aux fleurons de l’industrie et des services, des startups aux grandes écoles…

D’ailleurs, Rennes est devenue totalement cosmopolite. On y trouve de nombreux étudiants d’origines extrêmement diverses, comme à Paris, et l’on retrouve cette multiculturalité, ouverte et riche, à travers une offre très large au niveau culturel, des restaurants ou des cafés et bars… Tout cela enrichit indéniablement l’identité de Rennes, et des rennais !

Comment s’est passée votre arrivée et votre intégration ?

Les trois premiers mois, j’ai opté pour une colocation. D’abord, parce que j’étais en période d’essai, mais c’était aussi une manière pour moi de faire des rencontres, et redécouvrir sans nostalgie la ville et ses quartiers avant de chercher un logement. La recherche d’un appartement dans le centre-ville a été simple et j’ai trouvé sans difficulté.

Au travail, tout s’est également bien passé. Les Bretons sont humains et chaleureux, et j’ai été très bien accueilli. Rennes School of Business est une grande école internationale et l’on y côtoie beaucoup de personnes, membres du staff ou étudiants, d’origine et de parcours différents. C’est très enrichissant au quotidien.

Se rendre et se déplacer à Rennes, c’est comment ?

Rennes est très accessible. A Paris, j’ai la chance d’avoir un appartement situé à quelques minutes de la gare Montparnasse. Porte à porte, je mets donc maximum 2h à faire l’aller-retour quand je dois « monter » à la capitale.

Et comme tous les parisiens, j’adore marcher. C’est pourquoi les conditions de vie à Rennes me conviennent tout à fait puisque l’on peut tout y faire à pied. J’habite et je travaille à Rennes, l’école étant proche du centre-ville, j’ai donc très peu de contraintes. Je prends le métro chaque jour. La ville est également très bien desservie par les bus et je pense tenter le Vélostar après la fin de la crise sanitaire (hors télétravail). En bref, à Rennes, on vit très bien sans voiture au quotidien. Je peux en louer une lorsque j’en ai besoin, le weekend par exemple.

Quels sont vos endroits préférés à Rennes et autour, vos adresses à partager ?

Parmi mes endroits préférés, il y a un grand classique, c’est le marché des Lices. C’est toujours un plaisir de s’y rendre, il est très beau à voir et très animé. Cela peut sembler un cliché, mais c’est une réalité. J’aime par ailleurs beaucoup me perdre dans la forêt de Brocéliande, à 40 minutes en voiture du centre de Rennes, très agréable en automne notamment, ma saison préférée.

Parmi les restaurants que j’apprécie, il y a Mr Yak, son ambiance et son service irréprochable, Le Paris-Brest à la gare, pour son cadre et sa gastronomie ainsi que Le Café Breton rue Nantaise. Du côté des cafés et bars, j’en citerai deux proposant de très bonnes bières : Le Sur Mesure rue de Robien et L’Artiste Assoiffé rue Saint-Louis, qui offre un cadre typique et une terrasse agréable. Après mes heures de travail, je ne me lasse pas d’écouter les étudiants refaire le monde !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email