sicame-group-2

Le Groupe Sicame mise sur Rennes pour sa division Internet des Objets

Entretien avec Patrick Mortel, SICAME Group IoT Director & eeSmart COO

Spécialisée dans le transport d’énergie, l’entreprise a choisi Rennes pour sa filiale IoT. Un choix qui s’explique par l’envie de recruter des talents locaux, mais aussi de bénéficier d’échanges, déjà fructueux, avec l’écosystème local.

« Aujourd’hui tous les exploitants électriques cherchent à utiliser au mieux les capacités existantes, avant de créer de nouvelles lignes ». Le constat dressé par Patrick Mortel explique pourquoi son entreprise, le Groupe Sicame, a décidé de mettre en place une division Internet des objets (IoT). Son objectif est ainsi « de mettre en place des capteurs le long des lignes électriques », qui vont permettre d’« améliorer leur viabilité et leur exploitation ». Un point crucial pour le Directeur de la division IoT d’un groupe spécialisé dans le transport et la distribution de services électriques. Créée il y a trois ans, cette filiale vient de décider de s’implanter à Rennes. Un choix qui s’explique par « l’écosystème local », à savoir « l’Université, les différentes écoles, les startup… » dans ce domaine.

Patrick Mortel, SICAME Group IoT Director & eeSmart COO

Une équipe qui a plus que doublé en quelques mois

L’ETI française, qui compte 2800 salariés et pèse 400M€ de chiffre d’affaires, connaissait déjà le territoire, ayant une implantation à Saint-Malo. Le développement d’une antenne rennaise vise avant tout à « faciliter le recrutement » grâce à « l’écosystème dans le domaine de l’IoT ». Un point qui s’est déjà vérifié, l’équipe étant passée rapidement de 3 à 7 personnes, avec notamment 2 jeunes profils suite à un stage. Une preuve que le Groupe Sicame « bénéficie des formations en IoT pour aller chercher ces personnes à potentiel » d’après Patrick Mortel. Ces recrutements illustrent aussi « les relations avec l’Université Rennes 1 » qui « se passent bien » et devraient même se renforcer dans les mois qui viennent.

Une installation facilitée par les acteurs locaux

Afin de faciliter son implantation, Sicame a été « accompagnée par Rennes Métropole ». La collectivité a ainsi « affiné [les] besoins » de l’entreprise et pris contact avec différentes agences immobilières. Cela a permis a l’équipe de Patrick Mortel « d’avoir des propositions très concrètes » ce qui leur a « facilité la tâche ». De quoi rassurer le directeur du secteur IoT du Groupe, qui « n’avait plus de doutes sur le choix de Rennes après ces discussions ». L’installation a finalement eu lieu lors du second trimestre 2019, permettant à l’entreprise de faire décoller son activité. Elle consiste notamment à la création de capteurs de température, qui prennent place sur le réseau électrique. La capacité des câbles est en effet tributaire de la température extérieure. Le capteur permet donc de « savoir en temps réel, ce qu’on peut passer » comme énergie « par rapport à l’environnement du câble ».

Des accords commerciaux avec les startup locales

Une évolution dans l’activité du Groupe qui se fait « à un moment où le terrain est favorable » explique Patrick Mortel. Les enjeux de son secteur portent en effet sur « les énergies renouvelables et la mobilité électrique », qui réclament « une nouvelle production et de nouveaux usages ». Le développement de ces capteurs est donc « un phénomène récent » qui amène « de nouveaux challenges » à l’entreprise. L’objectif est aussi « d’accompagner la digitalisation des clients » de Sicame. Un volet dans lequel la capitale bretonne est spécialiste, grâce à ses acteurs historiques et son pool de startups. Les échanges avec ces dernières devraient d’ailleurs rapidement « déboucher sur des accords commerciaux ». Une illustration des fruits de l’implantation du groupe à Rennes, et ce en seulement quelques mois.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email