Demeta chimie verte

DEMETA VERDIT LA CHIMIE A RENNES

Entretien avec Patrick Piot, Directeur Général de DEMETA

Demeta est une société de chimie verte classée n°1 dans la catégorie GreenTech du classement 2019 des 100 startups les plus inventives selon Forbes. Installée au Biopôle à Rennes, elle s’appuie sur un centre de recherche académique performant pour concevoir des procédés innovants, à fort potentiel, et plus respectueux de l’environnement. La société veut maintenant passer de la R&D à la production industrielle.

Forbes l’a classée il y a un mois 15e des 100 startups françaises les plus innovantes, toutes catégories confondues. Et 1ère de la catégorie GreenTech. « Bien sûr que ça fait plaisir, sourit Patrick Piot, directeur général de Demeta. C’est une reconnaissance du travail effectué par nos équipes, un point fort pour notre développement en France et à l’étranger et une motivation pour poursuivre nos efforts. Il faut profiter de cette dynamique porteuse :  je suis persuadé que les bonnes nouvelles amènent les bonnes nouvelles. Nous avons étoffé nos équipes en inaugurant un laboratoire commun avec l’Université de Rennes 1 en 2018, déposé 4 brevets en 2019 – 3 autres le seront d’ici la fin de l’année -, les opportunités de partenariats de développement se multiplient…Les vents nous sont favorables. ». Au total, DEMETA possède 50 brevets, soit en propre, soit au travers de licences auprès de l’ENSCR et de l’Université Rennes 1.

Patrick Piot, directeur général de Demeta

Simplifier la chimie

Demeta développe des catalyseurs qui simplifient la chimie.  La société conçoit ces outils moléculaires de nouvelle génération, ainsi que les produits issus de cette technologie. Comme NexTene™, une résine qui intéresse les marchés des énergies renouvelables, de l’offshore pétrolier profond et des matériaux composites. « Nous valorisons également dans le cadre de notre programme GreenCARE les ressources naturelles non-alimentaires pour des applications en chimie du végétal », poursuit le DG. Les marchés de Demeta sont les matériaux de haute performance ciblés par NexTene™, les ingrédients cosmétiques, les arômes et parfums, et la chimie de spécialités adressés par GreenCARE.

Des partenariats nécessaires

Pour mener ce dernier projet, Demeta a signé un accord de partenariat avec l’Université de Rennes 1. De cette union est né un laboratoire commun, le LabCom GreenCARE, qui permet depuis janvier 2018 de partager les équipements, les chercheurs et la propriété intellectuelle. « Les partenariats sont indispensables, indique Patrick Piot, ils sont même la base de notre système. » Ils sont également la principale raison de l’implantation rennaise de Demeta : « en 2016, nous avions l’opportunité de rester à Paris et Montpellier*, rappelle le dirigeant. Nous avons choisi la capitale bretonne parce qu’elle est riche d’un centre académique de qualité dans le domaine de la chimie, notamment dans celui de la catalyse. Les chercheurs de Rennes 1 et de l’école de chimie (ENSCR) complémentent nos équipes de R&D.»

Une chimie plus propre

Demeta entend réduire l’empreinte environnementale des procédés qu’elle développe, et des produits qui en découlent. Patrick Piot adhère au concept de « chimie verte** », défendue par le professeur Paul Anastas, directeur du centre de chimie verte de l’Université de Yale (USA) et considéré comme le père de la chimie verte. Un partenariat lie la startup rennaise à la prestigieuse université américaine. Les catalyseurs conçus par Demeta permettent d’obtenir des procédés « moins dangereux, moins chers et moins polluants, explique Patrick Piot. Nous avons trouvé par exemple des alternatives à l’utilisation de métaux toxiques, onéreux et rares. »

Objectifs : croissance et industrialisation

Le DG se déclare « raisonnablement ambitieux. Nous pouvons l’être au vu du caractère innovant de nos produits, mais il nous faut grandir, passer d’un staff d’une vingtaine de personnes à une équipe de plusieurs dizaines de collaborateurs. Notre entreprise doit atteindre une taille critique pour devenir un grand de la chimie verte. » Demeta doit également passer d’une phase de R&D à une phase industrielle. « Nous ne sommes pas une société de prestation de services R&D. Notre ambition est de produire industriellement d’ici 2 ans, en « fabless . Sous-traiter la production présente  plusieurs avantages comme un accès rapide à nos marchés, et des investissements moindres. »

« On est bien à Rennes »

Patrick Piot a pris la tête de Demeta en janvier 2017. « Travailler avec une société renno-rennaise a été une de mes motivations pour rejoindre le projet, raconte celui qui faisait alors carrière dans une société américaine. La possibilité d’œuvrer avec les chercheurs du bassin rennais m’a séduit, mais j’avais également envie de vivre dans un environnement agréable. Je ne suis pas breton d’origine, mais je sens que je « m’embretonnise ». J’en suis ravi. »

www.demeta-solutions.com

*Demeta est née du rapprochement de Stratoz, basée à Paris et Montpellier, d’Oméga Cat System, installée à Rennes, et de Capnodis, née à Paris. Les 2 premières étaient spécialisées dans la catalyse écologique, la 3e dans les solutions de bio-contrôle.

**La chimie verte conçoit des produits et des procédés chimiques non dangereux, respectueux de l’environnement, et rentables.

Une entreprise qui a suivi l’accompagnement du service Entreprendre à Rennes – Rennes Métropole. Pour en savoir plus.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email