Serveurs

Bretagne Télécom devient certifié Hébergeur de Données de Santé

Le marché de la e-santé maintenant accessible pour l'opérateur breton!

L’opérateur télécom breton voit sa compétence reconnue, ayant désormais accès au marché de la e-santé. De quoi lui faire continuer sa forte progression, lui qui vient de lever 20 millions d’euros.

Déjà opérateur reconnu de services cloud, Bretagne Télécom a franchi une étape supplémentaire en obtenant la certification Hébergeur de Données de Santé (HDS). Une belle reconnaissance pour l’entreprise bretonne, qui met ainsi un pied dans le marché de l’e-santé. Cette certification va en effet lui permettre de « répondre à une demande croissante de [ses] clients et du marché de la santé numérique » explique Réda Belouizdad, Directeur Marketing et Communication de Bretagne Télécom. Le secteur est d’ailleurs en pleine expansion, avec une estimation de « plus de 400 milliards de dollars de chiffre d’affaire à horizon 2022 ».

Reda Belouizdad, Directeur Marketing et Communication de Bretagne Télécom
Reda Belouizdad, Directeur Marketing et Communication de Bretagne Télécom

Son propre data center à proximité de Rennes

Hôpitaux ou sociétés de santé peuvent donc désormais s’appuyer sur l’expertise de Bretagne Télécom pour héberger les données de leurs patients. Une mission sensible qui nécessite des garanties en matière de sécurité. Raison pour laquelle l’entreprise bretonne a dû obtenir le feu vert du Bureau Veritas. Son data center étant basé en France, son service évite ainsi que les données ne sortent du territoire. Pour autant, si Bretagne Télécom « administre le système d’info », elle n’a « pas accès aux données personnelles » précise son Directeur marketing. Seul le client a accès aux informations qui « restent confinées dans des serveurs ». L’entreprise garantissant alors leur sauvegarde.

Une croissance de 20% en 2018

Déjà opérateur télécom, Bretagne Télécom va progressivement mettre en place une équipe dédiée à la partie e-santé pour exploiter cette certification. A terme, elle devrait être « étoffée de 3 à 4 personnes » précise Réda Belouizdad. De quoi lui permettre de poursuivre son évolution et sa structuration, elle qui vient de réaliser une levée de fonds de 20 millions d’euros. Objectif : poursuivre sa croissance externe, déjà sur une bonne dynamique en 2018. L’opérateur breton a en effet réalisé un chiffre d’affaire de 18M€, soit une croissance de 20%. Cela s’est accompagné d’une hausse de ses effectifs avec le recrutement de 20 collaborateurs, portant son total à 80 personnes, dont la moitié basés à côté de Rennes. Une dynamique qui devrait se poursuivre avec son arrivée sur le marché de la santé.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email